Opportunisme et rassemblement

Aux opportunistes de la primaire,

Comment vous,  Philippe Richert, Catherine Troendlé, Jean Rottner et René Danesi avez-vous pu vous laisser entrainer à signer l’appel des 165 élus sarkozistes contre François Bayrou ?

Avez-vous la mémoire si courte? En décembre 2015, votre appel au rassemblement des centristes dont le MoDem, et même plus largement à gauche a permis d’assurer votre victoire aux Régionales?

Tout ceci n’était alors pas à vos yeux des « compromis idéologiques boiteux, une alternance molle » que vous stigmatisez maintenant dans notre soutien pour Alain Juppé.

Aujourd’hui, subitement, vous ne pouvez pas imaginer voir naitre un dialogue entre les centristes et en particulier avec celui qui incarne ce courant depuis tant d’année, François Bayrou.

Ces attitudes à géométries variables à un nom, l’opportunisme, à savoir je me positionne en fonction des intérêts du moment.

J’en appelle à votre responsabilité.

La situation du pays n’impose-t-elle pas des rassemblements plus larges pour le réformer et pour agir comme ceux que propose Alain Juppé ?

Votre tribune, sous l’impulsion de votre chef de file Sarkozy,  fait exactement le contraire, dresser les français les uns contre les autres.

Comme l’a souligné, Marc Fesneau, le Secrétaire Général du MoDem « nul ne sera dupe de cette énième manœuvre pour essayer de sortir votre champion de la mauvaise passe ».

Rendons espoir aux Français en sortant des querelles politiciennes, qui ne font que renforcer la détermination de ceux qui à droite, au centre et au-delà veulent tourner les pages, veulent rompre avec ces pratiques, en bref veulent une alternance complète, franche, sans revanche.

 

Thomas Rémond

Président du MoDem Alsace

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email